top of page
Rechercher

Triangle de Karpman : Bourreau -> Victime -> Sauveur

Le triangle de

Karpman, également connu sous le nom de "triangle dramatique", est un concept psychologique développé par Stephen Karpman dans les années 1960. Il décrit les interactions malsaines et les dynamiques de pouvoir dans les relations interpersonnelles. Le triangle de Karpman se compose de trois rôles principaux : la victime, le sauveur et le bourreau.

  1. La victime : La victime est généralement perçue comme étant impuissante et incapable de faire face à ses propres problèmes. Elle se sent souvent dépassée par les circonstances et peut chercher à obtenir de l'attention ou de l'aide des autres. Les victimes ont tendance à se plaindre, à rejeter la responsabilité de leurs problèmes sur les autres et à éviter de prendre des mesures pour résoudre leurs difficultés. Il est important de noter que les personnes jouant le rôle de victime le font souvent inconsciemment et peuvent être influencées par des schémas familiaux hérités.

  2. Le sauveur : Le sauveur est celui qui s'engage à aider la victime. Il peut avoir de bonnes intentions, mais son comportement est souvent condescendant et basé sur le besoin de se sentir valorisé. Le sauveur pense qu'il est la seule personne capable de résoudre les problèmes de la victime et se place donc dans une position de pouvoir. Il peut offrir des conseils non sollicités, prendre des décisions à la place de la victime et renforcer ainsi la dynamique de dépendance. Il est important de souligner que le sauveur joue souvent son rôle inconsciemment et peut être influencé par des schémas familiaux hérités.

  3. Le bourreau : Le bourreau est celui qui critique, blâme et attaque la victime. Il peut utiliser des tactiques de manipulation émotionnelle ou verbale pour exercer son pouvoir et contrôler la situation. Le bourreau peut justifier son comportement en prétendant agir pour le bien de la victime, mais en réalité, il renforce la perception d'impuissance et de victimisation de cette dernière. Tout comme la victime et le sauveur, le bourreau peut également jouer son rôle de manière inconsciente et être influencé par des schémas familiaux hérités.

Ces trois rôles sont interconnectés et peuvent se transformer les uns en les autres au fil du temps. Par exemple, la victime peut devenir le bourreau en réagissant à la critique ou en cherchant à se venger. De même, le sauveur peut se sentir dépassé par les demandes de la victime et finir par se transformer en bourreau. Ce jeu de rôles malsain alimente une dynamique de relation toxique où chaque personne se sent piégée et impuissante.

Il est important de noter que chacun de nous décide inconsciemment de prendre l'un de ces rôles dans une relation donnée. Cependant, dès lors qu'une personne décide de sortir de son rôle assigné, le triangle de Karpman cesse d'exister. La prise de conscience de ces schémas et la volonté de s'en affranchir sont essentielles pour briser le cycle des relations malsaines.

De plus, il convient de souligner que ces schémas de rôles peuvent souvent être influencés par l'inconscient familial. Les modèles de comportement et les schémas relationnels hérités des relations familiales peuvent jouer un rôle significatif dans la façon dont nous nous positionnons dans le triangle de Karpman. La compréhension de ces influences familiales et la volonté de les remettre en question peuvent aider à évoluer vers des relations plus saines et autonomes.

En conclusion, le triangle de Karpman est un modèle psychologique qui décrit les dynamiques interpersonnelles malsaines. En identifiant les rôles de victime, de sauveur et de bourreau, il invite les individus à prendre conscience de leurs schémas comportementaux, souvent influencés par l'inconscient familial, et à travailler vers des relations plus équilibrées et saines.

108 vues0 commentaire

Comments


bottom of page